FR
EN
DE

logo_rfid.png - 9Ko

L'abréviation RFID signifie « Radio Frequency IDentification », en français, « Identification par Radio Fréquence ». Cette technologie permet d’identifier un objet, d’en suivre le cheminement et d’en connaître les caractéristiques à distance grâce à une étiquette émettant des ondes radio,

attachée ou incorporée à l’objet. La technologie RFID permet la lecture de plusieurs étiquettes même sans ligne de vue directe et peut traverser toute matière autre que l’eau et le métal.

 

L’étiquette radiofréquence (transpondeur, étiquette RFID), est composée d’une puce (en anglais « chip ») reliée à une antenne, encapsulées dans un support (RFID Tag ou RFID Label). Elle est lue par un lecteur qui capte et transmet l’information.

Il existe deux grandes familles d'étiquettes RFID :

  • Les étiquettes actives, reliées à une source d'énergie embarquée (pile, batterie, etc.). Les étiquettes actives possèdent une meilleure portée mais à un coût plus élevé et avec une durée de vie restreinte, (cette technologie est utilisée pour le Télépéage en France)
  • Les étiquettes passives, utilisant l'énergie propagée à courte distance par le signal radio de l'émetteur. Ces étiquettes à moindre coût sont généralement plus petites et possèdent une durée de vie quasi-illimitée. En contrepartie, elles nécessitent une quantité d'énergie non négligeable de la part du lecteur pour pouvoir fonctionner.

On distingue 3 catégories de tags RFID passifs :

  • La basse fréquence (125 khz), utilisée pour l’identification des animaux (lecture au contact)
  • La haute fréquence (13,56 Mhz), utilisée pour le contrôle d’accès, billetterie (lecture à 10 cm)
  • La ultra haute fréquence (868 Mhz), utilisée dans le domaine de la traçabilité (lecture jusqu’à 10m et de 700 tags simultanément au passage d’un portique)

Les tags RFID UHF sont au format EPC (Electronic Product Code, soitCode produit électronique), représentant « le réseau de la traçabilité des objets ». Il prévoit notamment l’identification unitaire des objets ( étiquettes à codification séquentielle) et se rattache à un réseau de partage des données sur Internet. EPC a été impulsé par les grands acteurs mondiaux de l’industrie du commerce et des systèmes d’information. Il a été développé par le MIT (Massachussetes Institute of Technology). En France, c’est EPC Global France, émanation de GS1-France (ex Gencod-Ean France), qui en assure le développement et la promotion.